Signification rêver de son ex

Votez nos voyants et voyantes

Que veut dire un rêve ?

L’interprétation du rêve était l’un des principaux outils de la thérapie freudienne et le premier rêveur à être analysé fut Freud lui-même, qui examina ses rêves avec une grande précision par la méthode des associations libres, reliant au rêve les idées qui venaient à l’esprit sans trop s’arrêter pour réfléchir. Ensuite, Freud appliquera cette méthode également aux rêves de ses patients.

Jung ? Freud ?

Ce sont ses étudiants, dont Carl Gustav Jung, qui reprendront cette méthodologie, en la modifiant seulement partiellement : encore aujourd’hui, en psychanalyse et en psychothérapie psychanalytique, la méthode d’interprétation du rêve est un outil utile pour mettre en lumière certaines dynamiques cachées de la vie psychique du patient.

Selon Freud, le rêve était la réalisation hallucinatoire de désirs inconscients qui n’étaient pas satisfaits dans l’enfance : donc, sonder et démêler le travail du rêve signifiait accéder à la partie la plus cachée, secrète, ancienne et infantile de la psyché du patient, faire apparaître des vérités qui ne furent jamais admises et qui finirent par trouver une issue et un moyen de sortir.

Lorsqu’un patient racontait son rêve, Freud lui demandait d’associer au rêve lui-même les idées qui surgissaient peu à peu dans son esprit : ainsi, si spontané et en contact avec la partie la moins consciente de la psyché, le sujet reconstruisait le rêve et ses composantes avec la sage direction de l’analyste.

L’analyste traiterait alors de l’interprétation finale, qui consiste en la connexion entre ces morceaux d’inconscient reliés au rêve. Dans ce travail de reconstruction, Freud relie le contenu manifeste du rêve (le rêve tel qu’il est apparu à son réveil) et le contenu latent (le sens caché et inconscient du rêve), donnant le feu vert au monde des désirs les plus secrets et inavouables de ses patients.  Nous rêvons de ce que nous ne pourrions pas réaliser dans notre vie éveillée, mais ce n’est pas toujours facile à admettre. Souvent, aux yeux des personnes qui l’ont consulté, ces vérités ont émergé dans leur scandale dramatique, si inacceptable qu’elles ont même été rejetées et niées.

Selon la conception du rêve, ce n’était pas une manifestation de désirs inacceptables : le rêve était une représentation spontanée que le patient avait de son propre monde inconscient, transformé par le rêve par le langage onirique qui est symbolique. Selon le psychologue, la question fondamentale à poser au patient, face à son rêve, était : pourquoi, dans quel but, à quoi rêve-t-il de cela ? Le contexte biographique et psychologique du patient n’en était pas moins important.

Les quatre phases par lesquelles un rêve est créé sont :

1. Condensation : permet au rêve d’exprimer différents contenus en même temps, comme, par exemple, le rêve d’une personne qui nous rappelle une autre personne pour certaines caractéristiques physiques.

2. Déplacement : le contenu essentiel d’un rêve se trouve généralement sur des éléments apparemment sans valeur, mais qui, en un mot, le cachent.

3. La transcription symbolique : la scène est représentée par le langage symbolique du rêve. L’inconscient est le seul, le grand acteur de la scène, le vrai protagoniste, qui se masque et se déguise aux yeux de la conscience qui serait prête à le censurer.

4. Dramatisation : le psychisme, à travers le rêve, exprime un conflit inconscient qui est présent dans l’esprit du rêveur.

Lancez votre séance de voyance maintenant

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*