Cartes Lenormand

Des épisodes époustouflants sont racontés sur la vie de Mlle Lenormand, et surtout sur ses prédictions. Mais l’image de la « Sibille des salons » se heurte à la réalité historique. La biographie de Mlle Lenormand suit deux voies. Le premier est constitué des journaux intimes de la femme, qui constituent une tentative évidente d’accréditer ses compétences de voyante. La seconde est la recherche menée par les historiens depuis l’époque même où Mlle Lenormand a vécu.

La « Sibilla » écrit qu’elle est née le 27 mai 1772, mais ceux qui sont allés vérifier les documents originaux conservés à Alençon ont trouvé une autre date : le 16 septembre 1768. Elle a dit qu’enfant, elle avait été invitée au couvent royal d’Alençon, mais qu’en réalité, elle fréquentait une simple école dirigée par des moniales bénédictines.

Cartomancie moderne ?

Mlle Lenormand dit aussi qu’en 1790 il était à Paris et fréquentait le salon aristocratique de Mme de La Saussotte. En fait, elle ne se rendit dans la capitale qu’en 1793 et travailla un certain temps dans une laverie jusqu’à ce qu’elle rencontra une devinette, Mme Gilbert, qui lui enseigna les rudiments de la divination à travers les cartes de tarot d’Etteilla. Cette activité illégale l’a fait comparaître devant un juge, qui a décrété une courte peine d’emprisonnement. En ce qui concerne sa détention, Mlle Lenormand a dit, de nombreuses années plus tard, que c’était parce qu’il avait prédit la mort du roi Louis XVI.

En 1793, il ouvre un atelier à Paris, rue de Tournon, à l’entrée duquel il place la plaque « Mademoiselle Lenormand, libraire ». Bientôt, ses réponses furent également demandées par d’illustres personnalités du nouveau régime. Le devin a écrit qu’elle avait été la confidente de l’impératrice Joséphine de Beauharnais et de l’empereur lui-même, Napoléon Bonaparte, qui la fit cependant emprisonner deux fois pour des raisons politiques. Un journaliste de l’époque prétendait cependant que toutes ces connaissances étaient le fruit de l’imagination de la Sibylle d’Alençon et que les prétendues prophéties avaient toujours été écrites après les événements, jamais auparavant.

Mlle Lenormand meurt à Paris le 25 juin 1843, laissant à ses héritiers une fortune considérable. Dans ces mêmes années, de nombreux papetiers, dans toute l’Europe, ont créé plusieurs plateaux pour la papeterie dont le titre est apparu le nom de la plus célèbre « sibylle moderne » : La Sybille des Salons, le Grand Jeu de Société de Mlle Lenormand ; le Petit Lenormand, sont encore aujourd’hui les plateaux les plus connus et imités au monde, deuxième pour diffusion seulement après le Tarot.

Lancez votre séance de voyance maintenant

Cartes Lenormand
5 (100%) 15 votes

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*